Question sensible s’il en est. L’alimentation intuitive semble au premier abord tellement éloignée des injonctions alimentaires dont nous sommes martelées à longueur de journée qu’on pourrait être tenté de faire un clivage entre santé et alimentation intuitive.

Dans cet article, je vais tenté de montrer comment l’alimentation intuitive est une démarche santé par excellence.

En préambule, j’aimerai préciser que la santé est une valeur très importante pour moi. Je suis infirmière, et j’ai une formation de naturopathe, donc c’est tout d’abord par le prisme de la santé que j’ai commencé à m’intéresser à l’alimentation intuitive.

Nutrition VS comportement alimentaire

Je viens récemment de vendre mon extracteur de jus et de donner mes livres sur la cure de raisin.

Un pas significatif dans mon chemin alimentaire car il signifie que j’ai définitivement laissé tomber l’idée que les aliments étaient là pour me soigner.

Quand j’ai découvert l’alimentation intuitive, je venais de terminer une formation de naturopathe. J’étais conditionnée à penser en terme d’aliments sains/physiologiques ou aliments mauvais/toxiques.

Le problème, c’est que cette vision binaire ne me permettait pas d’améliorer ma relation à la nourriture. Elle l’empirait carrément! Lorsque j’essayais de supprimer tel ou tel aliment (car non adapté au corps humain) je me retrouvais à faire des compulsions…. Je perdais totalement le contrôle….

J’ai réalisé à ce moment qu’il me manquait quelque chose pour rétablir une bonne relation avec la nourriture.

Ce quelque chose je l’ai trouvé dans l’alimentation intuitive, avec la compréhension du comportement alimentaire.

Quand on parle de nutrition, on ne dit rien de notre relation à la nourriture.

Quand on parle de nutrition, on ne dit rien de l’alimentation émotionnelle ou de notre comportement alimentaire.

J’ai découvert que se focaliser sur la nutrition amène rarement à améliorer sa relation à la nourriture (voire la détériore), alors qu’améliorer sa relation à la nourriture nous conduit à améliorer notre nutrition (dans une optique de prendre soin de nous).

Aujourd’hui, je dirai que ma relation à la nourriture est beaucoup plus saine qu’elle ne l’a jamais été alors que je mange de TOUT!

Bien plus saine que lorsque je m’interdisais de manger une longue liste d’aliments.

Bien plus saine que lorsque lorsque j’essayais de manger équilibré.

Bien plus saine que lorsque j’étais dans le contrôle.


De quoi parle t’on quand on parle de se nourrir de manière saine?

Pour moi la santé se définit comme un bien-être physique ET psychique.

Ce n’est pas

…..avoir peur des aliments

…..se refuser les aliments qui nous font plaisir

…..s’obliger à manger tel ou tel aliment “parce que c’est bon pour la santé”

…..perdre le contrôle parce qu’on est sous l’emprise de la restriction

Soyons honnête, nous sommes aujourd’hui dans une culture de la peur. Nous avons peur de mal nous nourrir, que ce soit manger des aliments interdits, qui « font grossir, ou manger des aliments néfastes pour notre santé.

C’est vrai que nous sommes de plus en plus informés des composants (pas toujours clean) de nos aliments. Eviter les pesticides, les colorants, les conservateurs, les additifs…….le sucre et le gras peut s’avérer le parcours du combattant.

Loin de nous apaiser et de constituer des repères efficaces et pertinents, toutes ces informations nutritionnelles semblent plutôt nous perdre très loin…de nos réels besoins physiologiques.

Si on rajoute à cela la peur des aliments « grossissants », « interdits », on se retrouve à ne plus pouvoir manger grand chose….


On se retrouve à contrôler de plus en plus et à se déconnecter de notre corps.
On se retrouve à avoir peur de manger. A surveiller ce que mange notre entourage. A culpabiliser. A avoir des envies irrésistibles et des pertes de contrôle….


Et si l’alimentation n’était pas tout?

Nous sommes en train aujourd’hui de focaliser notre attention sur l’alimentation. D’y concentrer toutes nos peurs et d’en faire un élément presque “magique”, comme si avoir une alimentation « idéale » (à définir…), nous permettait de nous protéger de tous les maux de la vie (maladie, mort)….

Grâce à l’alimentation intuitive, j’ai appris à prendre du recul. A retirer mon zoom sur ce que je mangeais, pour regarder mon mode de vie dans son ensemble.

La santé est une composante multifactorielle, et pour moi il y a des éléments essentiels (qui n’ont rien à voir avec l’alimentation) qu’on peut améliorer pour améliorer sa santé:

  • le sommeil
  • la gestion des émotions, du stress
  • la qualité de nos relations
  • l’activité physique (le mouvement tout simplement)
  • sa connexion avec la nature
  • sa connexion avec son corps
  • sa manière de respirer…

Aujourd’hui, je médite et je pratique le yoga presque quotidiennement, je travaille sur mon développement personnel, la gestion de mes émotions et de mes pensées. Je veille à entretenir des relations de qualité….

J’ai du temps (et de l’espace mental) pour tout ça car mon alimentation n’est plus un problème.

Je ne dis pas que je mange parfaitement (car j’ai abandonné cette idée d’alimentation parfaite), mais je mange, et c’est terminé. Je passe à autre chose. Je ne culpabilise pas une demi journée après avoir mangé tel ou tel aliment.

Je fais attention oui. Je fais attention à la qualité de mes aliments car je préfère manger bio et de la viande produite localement avec des animaux élevés en liberté. Je cuisine. Je veille à préparer des plats variés. Mais je mange aussi des aliments industriels à l’occasion et ce n’est pas un problème.

L’alimentation intuitive est un chemin qui nous conduit à adopter un comportement bienveillant envers nous-même. A nous regarder différemment. A prendre soin de nous.

Ainsi, nous sortons de la culpabilisation, du jugement, des reproches, qui ne nous conduisent en définitive pas à adopter de nouveaux comportements mais plutôt à perpétuer nos habitudes, comme si nous étions prisonniers de cercles vicieux.

Vous n’allez pas décider d’entreprendre une activité physique si vous vous jugez inadaptée, déficiente, anormale?

En nous focalisant sur le fait de prendre soin de nous, nous mettons naturellement en place des changements en faveur de notre santé, et ce, peu importe la manière dont nous mangeons.

D’ailleurs, la nutrition n’est pas absente de l’alimentation intuitive, c’est juste une étape qui arrive lorsque nous sommes sorties de nos prisons alimentaires.

C’est un choix que nous faisons lorsque nous avons retrouvé notre liberté.

Et vous, de quelles manières prenez-vous soin de votre santé au quotidien?

Venez en parler sur le groupe!

A bientôt,

Déborah.

Un podcast pour nourrir votre réflexion:
https://louiemedia.com/plan-culinaire/7-manger-sain-yuka