Avec l’été qui approche la pression pour avoir un corps parfait ou juste « acceptable » se renforce, et peut-être que vous êtes à deux doigts de faire de nouveau un régime.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous partager 4 astuces simples pour diminuer votre surconsommation alimentaire automatique.

 

Tout d’abord, êtes-vous sujette à la surconsommation automatique?

C’est le cas si:

  • Vous mangez sans prendre en compte vos sensations alimentaires
  • Vous mangez rapidement
  • Vous ne pouvez pas vous empêcher de manger les aliments devant vous
  • Vous mangez trop (par rapport à vos besoins) et vous prenez régulièrement du poids
  • Vous mangez en faisant autre chose
  • Vous mangez à heures fixes de manière automatique
  • Vous finissez systématiquement votre assiette
  • Vous avez des rituels alimentaires: goûter ou grignotage toujours à la même heure

 

Même si vous remplissez presque tous les critères, rassurez-vous, je vais vous dévoiler 4 solutions très simples à mettre en place dans votre quotidien afin de changer cette situation.

1) Évitez les distractions

Savez-vous que devant un écran vous pouvez ingurgiter une grande quantité d’un aliment, par exemple du pop corn, sans même vous en rendre compte? Si votre esprit est occupé ailleurs, vous ne pouvez pas être attentive à ce que vous mangez. Vous mangez donc de manière automatique, trop, sans vous rendre compte de rien. Donc évitez les écrans, la radio, et même la lecture pendant que vous mangez. En plus, cela, vous permettra d’être attentive à vos sensations alimentaires (faim, satiété, plaisir).

 

2) Ralentissez

Le fait de manger rapidement vous empêche de prendre conscience de la quantité de nourriture que vous ingérerez, vous déconnecte de vos sensations alimentaires, et surtout, vous empêche de savourerLe plaisir que nous prenons en mangeant participe à la régulation de nos apports alimentaires. Si vous ne prenez pas le temps de savourer, de mâcher, de ressentir, vous vous privez du plaisir et donc vous restez sur votre faim, à la recherche de plus de nourriture pour vous combler.

Donc prenez le temps de mâcher, de ressentir vos sensations en bouche. Faîtes des pauses, posez votre fourchette. Prenez le temps de respirez. Et prenez du plaisir!

3) Identifiez les situations où vous mangez machinalement

Par exemple:
– lorsque vous êtes distraites
– sous l’emprise d’une émotion
– prise dans une habitude alimentaire : déjeuner, manger à 19h, finir son assiette
– lorsque c’est devant vous
– ….

Sortez du mode pilote automatique: faîtes une pause, prêtez attention à vos sensations alimentaires, à vos sensations en bouche, au plaisir que vous prenez (ou non).
Et décidez si vous voulez continuer à manger ou pas. Si vous souhaitez arrêter de manger, poser une action: sortir de table, débarrasser son assiette, ranger le paquet de chips etc…

 

4) Evaluez votre faim avant de manger

Prenez l’habitude d‘évaluer votre faim sur une échelle de 0 (pas faim) à 10 (faim extrême) avant chaque ingestion alimentaire. Cela vous permettra de développer votre conscience de vos sensations alimentaires, de vous rendre compte des moments où vous mangez sans avoir faim et d’ adapter précisément la quantité de nourriture à l’intensité de votre faim.

 

Voilà déjà de quoi vous mettre au travail!

Exit les régimes et bonjour au plaisir!

 

A bientôt!

Déborah.