Est-ce que ça t’arrives à toi aussi?

De répéter encore et encore des comportements qui te font du mal? Ou en tout cas, qui ne contribuent pas à ton bien-être?

Par exemple, de continuer à manger alors que tu SAIS que tu n’as plus faim du tout, et même, que tu vas exploser si tu continues?

Ou de décider de te mettre au sport, et finalement de rester dans ton canap à regarder Netflix? 😉

Ou de décider de manger lentement, ou d’écouter ta faim et de ne jamais réussir à t’y mettre?

Ou de retourner chercher un truc sucré à manger tout simplement parce que tu t’ennuies?

 

7 jours pour dire adieu à tes craquages!

Après ton inscription, tu recevras 4 mails sur 1 semaine pour tout comprendre de l'alimentation émotionnelle! 

Ma réflexion sur le sujet a commencé un lundi matin pendant que je courrai.
J’avais pris un petit-déjeuner trop copieux le matin même, et à chaque fois que je devais fournir un surplus d’efforts (dans la boue ou en montée), j’avais vraiment la nausée…

Je me suis dit « Plus jamais ça« .

Mais, est-ce que le fait d’avoir vécu cette expérience désagréable allait être suffisant pour m’empêcher de recommencer?

On sait d’expérience que ce n’est pas le cas.
On continue à manger quand on n’a plus faim, même en le sachant, et même en sachant comment on va se sentir mal après.
On mange des aliments qui nous font nous sentir mal tout en en ayant conscience.

Alors, pourquoi on s’inflige ça?
Si on sait que ça nous fait du mal, pourquoi on continue?

S’il suffisait que nous vivions une expérience désagréable pour modifier nos comportements, nous aurions tous de « bonnes » habitudes. 


– Nous ne fumerions plus.
– Nous ferions tous du sport.
– Nous ne nous goinfrerions plus….

Nous serions des super-héroïnes des résolutions tenues (et non l’inverse…).

Mais le truc, c’est que la volonté et le contrôle ne suffisent tout simplement pas. 

Même si on se dit « je ne vais pas faire ça/je ne dois pas faire ça« , ça n’a pas toujours l’effet escompté….
Pire, ça peut même nous conduire directement à « craquer » car on se met une pression de dingue, une pression qu’on ne peut pas supporter. Oui, le contrôle génère du stress!

La volonté et le contrôle sont hyper consommateurs d’énergie. Et notre énergie est une ressource: et comme toutes les ressources, elle est limitée.

Donc comme tu le sais, on ne peut pas « contrôler » tout le temps, et on finit toujours par craquer. Que ce soit au bout de 10 minutes, ou de 6 mois…

 

Alors quoi? On se résigne? 
On attends que ça passe tout seul?

On essait de trouver plus de volonté?

 

La réponse est non.


Même si nos habitudes jouent contre-nous, car elles ont un pouvoir extrêmement fort( lorsque nous sommes sur pilote automatique), nous avons aussi de notre côté un puissant levier de changement.

Ce levier, c’est NOS VALEURS.
Ce qui compte pour nous.
Ce qu’on veut réaliser.
Qui on veut être.

Les valeurs concernent la façon dont nous voulons nous comporter ou agir: le fait d’aimer et de se soucier des autres, donner, partager; être un bon ami; se maintenir en bonne santé.

Les valeurs sont comme des directions que nous voulons suivre tout au long de notre vie, alors que les objectifs sont des choses que nous voulons réussir ou atteindre.

Les valeurs sont comme une boussole. Une boussole nous indique la direction et nous permet de rester sur la bonne voie quand nous voyageons. Nous utilisons nos valeurs pour choisir la direction dans laquelle nous voulons aller.

Et ce n’est pas un hasard si dans mes accompagnements je fais travailler mes clientes au tout début sur leurs valeurs.
Parce que ça va leur permettre de tenir la distance.
Parce que ça va leur fournir le carburant dont elles auront besoin pour braver l’adversité.
Parce que ça va leur fournir le sens, le but, dont elles ont besoin pour continuer.

Quand on sait ce qu’on veut, et qu’on y est connecté au plus profond de nos tripes, on peut tout faire.

Ou en tout cas, c’est plus facile de faire le premier pas, puis le second…. et de tenir le cap face aux obstacle.

Cela nous connecte à ce qui est vivant chez nous.

Cela nous connecte à ce qui nous fait vibrer, nous rempli de joie et d’énergie. 

Cela nous permet de faire plus facilement les choix qui vont nous conduire à améliorer notre vie, à aller là où on veut aller. 

 us facile de faire un premier pas, puis le second….

C’est prouvé!

Quand on se connecte à ses valeurs, à ce qui compte le plus pour nous, c’est plus facile de choisir l’option qui va nous mener à nourrir ça, plutôt que de choisir l’habitude/la facilité/le connu. 

Et je sais à quel point les habitudes sont une chose à laquelle on doit se confronter lorsqu’on veut changer sa manière de manger!

 fbAvoir connaissance de nos valeurs et surtout, se sentir connectés à elles, nous permet d’investir notre énergie pile à l’endroit où on va avoir le plus d’impact dans notre vie.
Pile à l’endroit où on va prendre soin de nous. 

Avant d’aller courir, en déjeunant, je vais me souvenir que la dernière fois j’ai galéré. Mais ça ne va pas m’empêcher de manger des aliments qui vont me rester sur l’estomac.

Par contre, si je me connecte à mon désir de prendre soin de ma santé (en allant courir par exemple, et en y prenant du plaisir), je vais réussir plus facilement à faire un choix qui va m’aider.

Je ne te parle pas ici de résistance, mais de choix. 
Pas d’un contrôle mental, qui vient d’injonctions extérieures.
Je te parle de quelque chose qui vient du profond de nous.

Quelque chose de non négociable


Du coup, on ne lutte pas, on n’essaie pas de se chercher des excuses.
On y va, et on fait le choix qui nous va, parce que c’est si bon de se faire du bien et de nourrir ce qui nous tient le plus à cœur dans notre vie!

  

Alors je te le demande, es-tu au clair sur ce qui compte le plus pour toi dans ta vie?

Si ce n’est pas le cas, prends un moment pour te connecter à ça. ça pourra t’être utile dans les moments où il te faudra prendre une décision. 

  • Qu’est-ce qui est vraiment important pour toi? 
  • Qui veux-tu être?
  • Quelle sorte de forces et de qualités veux-tu cultiver?
  • Que veux-tu vivre?

Viens en parler sur le groupe!

 

 

Je te partage ces 2 vidéos que j’ai faites sur le sujet: