Sélectionner une page

Je vous propose une série d’articles pour explorer en profondeur ce qu’est l’alimentation intuitive et aborder les peurs les plus courantes, peut-être celles qui vous empêchent de vous lancer.

 

Alors, quand on parle d’’alimentation intuitive, on parle de la manière normale de s’alimenter. 

 

Quand on vient au monde, on sait d’instinct quand manger et quand s’arrêter. Les bébés et même les enfants, se fient à leurs sensations alimentaires pour gérer leurs apports alimentaires. Et ceci est le mécanisme naturel qui nous permet de gérer de manière précise nos apports alimentaires: pour que nos apports, correspondent parfaitement à nos besoins.

Mais au fil des années, à cause de l’éducation, des contraintes sociales, de l’alimentation automatique……les enfants perdent peu à peu cette connexion à leur corps. On estime que vers 5 ans, les enfants ne régulent plus leur alimentation de manière naturelle. Ouch ça fait mal 🙁

Si on rajoute à ça des années de régimes, vous êtes une bonne candidate pour découvrir l’alimentation intuitive!

Régimes, régimes, régimes

Nous sommes toutes plus ou moins tiraillées par cette envie de maigrir. Hier encore, lors de mon passage en caisse, il y avait bien en évidence un magasine qui dévoilait 40 façons de maigrir…. A croire qu’on ne pense qu’à ça! Et quel que soit notre âge:

  • Près de 50 % des femmes de poids normal souhaitent maigrir
  • 70 % des adolescentes font des efforts répétés pour maigrir ou contrôler leur poids
  • Le tiers des petites filles de 9 ans ont déjà tenté de perdre du poids (sources)

 

Plus de 80% des femmes font attention à leur alimentation dans le but de perdre du poids, et beaucoup de femmes sont au régime sans même sans rendre compte. Question d’habitude!

MAIS, les régimes apprennent à catégoriser les aliments en bons ou mauvais.

Les régimes apprennent à nier ses sensations alimentaires et à se fier à des indices extérieurs pour gérer son alimentation (par exemple, nombre de calories ou la recommandation d’un médecin/diététicien).

Les régimes apprennent à fuir le plaisir de manger alors qu’il participe à notre régulation naturelle.

Donc, plus on fait de régimes moins on n’est capables de réguler son alimentation de manière naturelle…

Donc, l’alimentation intuitive c’est tout d’abord, prendre conscience des restrictions que nous nous imposons, et prendre la décision d’arrêter. 

Parce que:

  • les régimes ne fonctionnent pas
  • les régimes détériorent notre relation à notre corps
  • les régimes détériorent notre métabolisme
  • les régimes engendrent des troubles du comportement alimentaire (compulsions, boulimie, anorexie….)
  • et tout un tas d’autres conséquences néfastes pour notre santé…

 

Et quand on enlève le contrôle, on découvre qu’on est parfaitement équipés pour gérer notre alimentation grâce: à nos sensations alimentaires!

 

Est-ce que j’ai faim?

A force d’être négligées, vos sensations alimentaires finissent par ne plus se faire entendre. Peut-être qu’aujourd’hui la faim et le rassasiement sont des notions vagues pour vous. Ne parlons même pas du plaisir qui doit être aux abonnés absents depuis un temps immémorable….

Les personnes en restriction depuis longtemps ont des difficultés à percevoir leur sensations alimentaires. D’ailleurs, il est même possible que vous n’essayiez même pas de percevoir vos sensations alimentaires si vous mangez par habitude ou en vous guidant grâce à des signaux extérieurs (heure de manger, assiette pleine/vide…). 

Pourtant nos sensations alimentaires sont les signaux qui devraient guider notre alimentation. Manger quand nous avons faim; Arrêter quand nous sommes rassasiés. Manger des aliments qui nous font plaisir car ils comblent nos besoins (physiques et psychiques).

Le fait est que si vous n’êtes pas guidé par vos sensations alimentaires, vous risquez de manger de manière automatique.

Vous risquez de ne pas pouvoir faire des choix en harmonie avec vos besoins (par exemple finir votre assiette alors que vous n’avez plus faim, manger alors que vous n’avez pas faim).

Se reconnecter avec sa faim est la première étape pour se reconnecter à ses sensations alimentaires.

Vous devez tout d’abord apprendre à identifier votre faim, et ensuite, vous autorisez à manger quand vous avez faim.

 

 

Permission inconditionnelle de manger

Vous autorisez à manger quand vous avez faim, c’est bien.

Vous autorisez à manger ce dont vous avez envie, c’est encore mieux!

Le fait de vous interdire de manger certains aliments a des effets préjudiciables sur votre comportement alimentaire:

  • vous avez des envies démesurées pour ces aliments interdits
  • vous culpabilisez quand vous en mangez = vous éprouvez des sentiments négatifs = vous mangez encore plus
  • vous avez peur de manquer de ces aliments plus tard = vous en mangez beaucoup

 

Imaginez que vous ayez en face de vous un aliment interdit. Combien y a t’il de chance que vous le mangiez juste parce qu’il est devant vous, même si vous n’avez pas faim?

Combien y a t’il de chance pour que vous le finissiez, quitte à en manger de grande quantité, au lieu d’en manger juste un peu?

Quand la nourriture possède une charge émotionnelle, comme c’est le cas avec les aliments interdits, vous n’êtes plus en mesure de vous connecter à vos sensations alimentairesVous agissez de manière automatique, et il devient très difficile de renoncer à cette nourriture. D’y résister.

En finir avec la notion d’aliments autorisés:interdits vous permettra de réellement pouvoir choisir ce que vous voulez manger et de ne plus être sous l’emprise des aliments.

 

 

Ne pas faire de la perte de poids une priorité

Le but de l’alimentation intuitive n’est pas la perte de poids.

Il est possible que vous preniez du poids, que vous en perdiez, ou que vous restiez stable. Il est aussi possible que vous preniez du poids, le temps que votre métabolisme se répare, que votre corps et votre esprit s’apaisent.

Tout ceci est un processus qui prendra du temps, et l’issue en terme de poids est impossible à prévoir à l’avance.

Focaliser sur votre poids est la raison principale de votre état aujourd’hui (yoyo, compulsions….), car cela vous conduit directement à la case régime.

Vouloir perdre du poids n’est en soi pas un problème. Mais le fait est que cela entretient votre désir de vous restreindre et vous empêche de vous mettre à l’écoute de votre corps.

L’alimentation intuitive vous conduira à atteindre votre poids d’équilibreC’est un poids génétiquement programmé, que personne ne connaît.

Ce n’est pas le poids dont vous rêvez; ce n’est pas le poids idéal que vous pensez devoir atteindre.

Ce n’est pas le poids définit par votre IMC ou toute autre mesure.

Ce n’est pas le poids que vous faisiez quand vous étiez mince.

C’est le poids où le corps se stabilise lorsqu’on respecte ses sensations alimentaires.

Les mangeurs intuitifs ont un poids généralement inférieur à la moyenne, mais surtout, leur poids reste stable.

 

Bien sûr votre désir de perdre du poids ne va pas s’évanouir, mais éviter de le nourrir vous permettra de vous mettre à l’écoute des signaux de votre corps.

Si vous restée focalisée sur la perte de poids, comme vous l’êtes sans doute aujourd’hui, vous ne pouvez pas écouter vos sensations alimentaires parce que vous aurez envie de contrôler votre alimentation pour maigrir.

 

 

L’alimentation intuitive est une approche qui vise à ré-apprendre à manger naturellement en étant guidé par ses sensations alimentaires; à se faire plaisir en arrêtant de culpabiliser.

Bien sûr, c’est une démarche qui demande du temps et de l’engagement mais les résultats sont une meilleure connexion avec son corps, une meilleure relation avec son corps, une amélioration générale de la vie (car on n’est plus focalisé sur le poids), de la joie et du plaisir dans l’alimentation.

 

Dans le prochain article, nous parlerons des régimes en détails. Pourquoi arrêter d’en faire, et comment se débarrasser de la mentalité des régimes qui nous pousse à être au régime malgré nous.