Je me suis rendue compte que trop souvent, on ne sait pas exactement ce qu’est un régime. On imagine qu’un régime c’est un processus qu’on s’impose, dont on est conscient alors qu’en fait, on peut parfaitement être au régime sans s’en apercevoir. On peut passer sa vie à être au régime sans s’en rendre compte. Dans cet article nous allons donc faire le point sur les régimes: Que sont-ils? Quels sont leurs effets secondaires? Et nous allons voir comment aller de l’avant, sans plus jamais faire de régimes.

 

Hommage à Magritte: ceci n’est pas une pipe

 

Qu’est-ce qu’un régime?

Selon le Larousse:

  • Ensemble de prescriptions concernant les aliments et destinées à maintenir ou à rétablir la santé.
  • Conduite alimentaire caractérisée par des restrictions.

Soyons clairs. Nous avons tous un régime alimentaire: omnivores, végétariens, crudivores…. Mais nous ne sommes pas tous au régimes = dans la restriction.

Et oui, le régime est caractérisé par la restriction. Le régime est une privation volontaire de nourriture dans le but d’atteindre un objectif (santé/poids).

Alors, que ce régime soit prescrit par un médecin, une diététicienne, un naturopathe, un magazine, une star… ou même, notre mental, ça reste un régime.

-Toute privation est un régime-

Si vous essayez de ne pas trop manger, de faire attention aux aliments que vous mangez, que vous en évitez certains, que vous culpabilisez en en mangeant d’autres, que vous faîtes un « rééquilibrage alimentaire », que vous essayez de manger équilibré….vous êtes au régime.

C’est à dire que vous contrôlez votre alimentation, vous vous empêchez de manger certains aliments, vous contrôlez les quantités… Vous mangez avec votre tête, et plus spontanément les aliments qui vous attirent.

Le point sur les régimes

Lorsque nous décidons de perdre du poids ou de faire attention à notre alimentation (manger plus équilibré), nous ne connaissons pas d’autre solution que de faire un régime.

Plus de 8 femmes sur 10 surveillent leur alimentation
 * 7 femmes sur 10 aimeraient perdre du poids
 * 19% des femmes ont déjà consulté un nutritionniste ou diététicien
 * 30% des femmes ont déjà fait 5 régimes dans leur vie
 * 70% ont au moins fait un régime dans leur vie

L’industrie de la minceur a donc de beaux jours devant elle. Tous les ans, et souvent avant l’été, de nouveaux régimes « efficaces et rapides » font leur apparition. Je voyais encore il y a peu une émission intitulée “Perdre 8 kilos avant l’été”… en 15 jours bien évidemment!

Pourtant, les études sont unanimes:

Plus de 95% des personnes ayant perdu du poids suite à un régime le reprenne dans les 1 à 5 ans, voire même reprennent plus de poids! Oui, je répète: le régime est un échec dans 95% des cas. 

C’est un fait: les régimes sont inefficaces!

Oui, sur le court terme vous pourrez perdre du poids, mais sur le long terme vous allez souffrir des effets secondaires des régimes.


Le cercle vicieux des régimes:

Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous, les restrictions imposées par les régimes entraînent des compulsions.

Nous nous privons de nourriture (aliments interdits) dans l’espoir que notre corps puise dans ses réserves. Mais c’est une guerre perdue d’avance. Une guerre contre notre corps; une guerre contre notre nature.
Nos systèmes de régulation internes sont programmés pour nous faire rechercher de la nourriture si nous en sommes privés (mécanismes de survie). Notre organisme dispose de différentes manières sophistiquées de nous empêcher de perdre du poids (en diminuant le métabolisme par exemple).

A long terme, les régimes ont des conséquences très dommageables (voire dangereuses) dont nous ne sommes pas conscients:

 Biologiques:

  • stocker plus de gras: les régimes font doubler les enzymes qui font stocker le gras = compensation biologique pour prévenir une éventuelle privation future
  • ralentir la perte de poids
  • ralentir le métabolisme = moins de calories dépensés pour effectuer des actions
  • augmenter les envies et compulsion
  • diminuer les sensations alimentaires

Psychologiques et émotionnelles:

  • peut conduire à des troubles alimentaires
  • stress, sentiment d’échec, anxiété sociale
  • perte de contrôle suite à transgression des règles
  • diminution de la confiance et de l’estime de soi

La croyance selon laquelle faire un régime permet de contrôler son poids est infondée voire dangereuse.

 

 

Quelques manières d’être au régime l’air de rien:

On peut croire avoir abandonné les régimes et manger selon ses envies alors qu’en fait ce n’est pas le cas. Nous conservons alors la mentalité des régimes et inconsciemment, nous sommes toujours au régime. Utilisez-vous ces stratagèmes pour contrôler votre alimentation?

  • surveiller la quantité de féculents qu’on mange, ou la réduire au minimum 
  • sauter des repas, ne pas manger à certaines périodes (ne pas grignoter, ne pas manger après 21h)
  • ne manger que des aliments sains, peu caloriques
  • réduire ses portions
  • boire beaucoup (eau, thé) ou manger des fruits pour couper sa faim
  • surveiller ce que l’on mange quand on est accompagné et avoir des compulsions (parce qu’on s’est frustré) une fois seul
  • choisir ses aliments selon ce que l’on croit et pas ce que l’on sent (pauvres en sucre, en gras, en calories…)
  • compenser des écarts en mangeant moins ou en ne mangeant pas
  • compter les calories ou les points
  • s’interdire de consommer certains aliments (trop caloriques, ou jugés peu sains)
  • faire beaucoup d’exercice physique pour compenser l’ingestion de nourriture
  • se peser fréquemment (au moins 1 fois tous les 15 jours)

 

Alors, qu’est ce qu’on fait?

Arrivés là, on pourrait se dire que puisque toute restriction est un régime, et que les régimes sont déconseillés, nous sommes condamnés à conserver notre manière de nous alimenter (et notre poids): si nous sommes adeptes de la malbouffe, tant pis pour nous!

Et bien non. Et voici pourquoi:

Votre manière de vous alimenter actuellement n’est que l’effet secondaire de vos croyances et vos habitudes. Ce n’est pas ce que réclame votre corps, ce n’est pas nécessairement ce dont vous avez besoin. Vous mangez sans doute depuis des années comme cela, vous êtes déconnectées des besoins de votre corps: vous mangez avec votre tête!

Donc, si vous vous mettez à manger de manière intuitive, si vous vous mettez à l’écoute de votre corps, vous allez vous rendre compte qu’il y a certains de vos comportements qui vous nuisent et que votre corps va vous réclamer des aliments que vous n’avez pas l’habitude de consommer.

 

Oui, l’idée d’arrêter les régimes, surtout s’ils nous ont accompagné une bonne partie de notre vie, peut être effrayante. C’est tout à fait normal. Vous avez peur de vous retrouver sans aucun contrôle sur ce que vous allez manger. Vous avez passé votre temps à manger avec notre tête; vous avez perdu confiance en votre corps. Vous savez vous contrôler, être vigilante, vous critiquer, vous imposer des limites. Vous avons donc peur de perdre le contrôle si vous abandonner votre vigilance.

Pourtant, c’est l’hypercontrôle imposé lors d’un régime qui conduit aux compulsions, aux pertes de contrôle. L’alimentation intuitive est complètement différente des régimes. 

La seule solution est:

  • d’abandonner les régimes
  • et de vous reconnecter à vos besoins réels en apprenant à écouter les signaux de votre corps.

Quelques exercices pour aller plus loin

Pour commencer, soyez bienveillantes avec vous-même. Les régimes se présentent souvent comme la solution à vos problèmes. Dans une société obsédée par la minceur, où nous sommes cernés par des messages nous exhortant à maigrir à tout prix, il est normal d’avoir cédé aux sirènes des régimes. Ne vous en voulez pas, mais ne cédez pas à l’appel des régimes cet été! Rappelez-vous: 95% des personnes reprennent le poids perdu voire plus!

  • Repérez dans la liste ci-dessus les stratégies que vous utilisez pour faire un régime. Choisissez la stratégie que vous utilisez le plus, et trouvez des moyens de l’abandonner. Par exemple, au lieu de choisir un aliment peu calorique, choisissez un aliment qui vous fait envie.
  • Amusez-vous à observer ce que vous mettez en place pour respecter ces règles de régime. Vous n’achetez que des aliments peu caloriques? Remplissez votre frigo de légumes? N’allez pas au restaurant?
  • Observez votre discours intérieur. Rappelons ici que nos comportements découlent de nos pensées; si vous êtes en restriction, il y a forcément des pensées associées (souvent des pensées automatiques, récurrentes). Par exemple:

« Je n’ai vraiment pas fait attention aujourd’hui, c’est mal. »

« Il est en train de juger ce que je mange. Si je mange encore, il va penser que je mange trop. »

« Je dois perdre du poids pour être en bonne santé. »

« J’ai envie de ce gâteau, mais je devrais manger cette pomme. »

« J’ai faim, mais j’ai déjà mangé il n’y a pas longtemps. Je vais attendre et boire un thé. »

« J’ai trop mangé ce midi, je ne mangerai qu’une soupe ce soir. »

A partir de ces pensées, vous pourrez dégager vos croyances en matière de poids, d’alimentation, de santé.

Pour finir, je vous conseille de faire un bilan de vos mois, voire années régimes: Depuis combien de temps êtes-vous au régime? Combien de poids perdu/ repris? Souffrez-vous d’effets secondaires suite à ces régimes (perte de contact avec vos sensations alimentaires, hyperphagie, obsession pour la nourriture, désemparement alimentaire, perte de confiance…)?

 

Et maintenant, êtes-vous prêtes à tenter l’aventure de l’alimentation intuitive?

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à rejoindre la communauté Mon Corps Adoré:

  • me rejoindre sur fb 
  • vous abonner à la newsletter, et aller lire les autres articles!

 

Et voici quelques livres de références que vous pouvez vous procurer:

Maigrir sans régimes, Dr Zermati (et tous ses autres livres)

Oser avoir faim, Geneen Roth (et tous ses autres livres)

Pourquoi les régimes font grossir, Sandra Aamodt

 

Je vous encourage à partager cet article si vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes à progresser dans leur relation à leur nourriture.

A bientôt,

Déborah.